La MJC

Real talk | Made By La Mjc | All Gone | Coolcats

Accueil du site > Real Talk > ALEX FAKSO "HEAVY METAL" - Book Review

ALEX FAKSO "HEAVY METAL" - Book Review

jeudi 20 décembre 2007, par Thibault Choay

Share on Tumblr Share

Comment naissent les classiques ? C’est la mystérieuse alchimie qu’a réussi à trouver Alex Fakso avec son livre Heavy Metal.


En matière de graffiti une des consécration suprême, comme dans beaucoup de domaines, est de devenir un classique. Que ce soit une pièce sur un toit stratégique, un panel sur un train qui marque les esprits ou un bouquin sur le sujet, être vu, connu et retenu, voilà le nerf de la guerre. Les premiers livres sortis sont devenus de vraies bibles, des références ultimes que tous les graffiti artists citent allègrement. Subway Art ou Spraycan Art ont forgé et exporté l’art du graffiti writing pour les générations à venir tout autour du globe et Paris Tonkar a saisi l’âge d’or du style Parisien pour ne citer que les plus gros. Mais ils avaient comme avantage d’être sinon les premiers, du moins parmi les premiers. Après plus de vingt ans d’histoire en Europe et pas loin de quarante outre-Atlantique, la bataille est rude pour émerger dans le monde du graffiti aujourd’hui. Rejoindre le panthéon des classiques de l’histoire du writing mondial est devenu un fait rarissime qui ne compte que peu d’élus.

C’est pourtant le cas de Heavy Metal, qui est encore plus surprenant car ce livre ne montre quasiment pas de graffiti, il ne fait que l’évoquer. C’est en effet le recueil d’un photographe italien - Alex Fakso - qui se focalise uniquement sur l’action, la vie liée au graffiti et les trains. Pour une fois les moyens prennent le pas sur la fin. Au lieu d’user de la méthode classique de la présentation du graffiti justement, il a choisi de montrer ce qu’était être un graffeur pur et dur dans les années 2000. Il s’est lié à ceux que l’on appelle les trainistes, ceux qui considèrent qu’un vrai bon graff doit être sur un wagon. La pièce finale est désormais accessoire tant l’activité s’est radicalisée, l’action elle-même compte beaucoup plus et c’est ce qu’Alex Fakso a choisi de montrer. En parcourant les élégantes pages au format à l’italienne (obligatoire !) le lecteur, ou plutôt voyeur puisqu’il n’y a presque pas de textes, suit les mêmes artistes que le photographes a suivi pendant des années, d’abord en noir et blanc, puis en couleur. En les accompagnant partout il va saisir les moments forts, ces instants impalpables qui font du graffiti toute sa grandeur : la nuit, les dépôts de trains, le stress de l’approche, les recherches de plans, l’observation, les montées d’adrénalines, les coursades, les amitiés fortes... La vraie vie des graffeurs en somme. Dés lors peut importe que les photos soient prisent à Milan, Rome, en France ou ailleurs, quand ça ne triche pas, ça se sent et c’est là que l’on touche à l’universel. Un classique nous vous avons dit !

Heavy Metal d’Alex Fakso
Editions Damiani
ISBN : 88 89431 49 0

Share on Tumblr Share