La MJC

Real talk | Made By La Mjc | All Gone | Coolcats

Accueil du site > Real Talk > Né dans la rue - Graffiti @ Fondation Cartier

Né dans la rue - Graffiti @ Fondation Cartier

mardi 9 juin 2009, par Michael Dupouy

Share on Tumblr Share

À partir du 7 juillet, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente, Né dans la rue – Graffiti, une exposition consacrée au graffiti et au street art.


Décidément, l’été parisien semble s’accorder à merveille avec les évènements dédiés au street art. Alors que les ventes aux enchères se multiplient, que les marques de sport s’encanaillent avec les artistes émergeants chez les galeristes les plus réputés, c’est au tour de la très légitime et respectée Fondation Cartier pour l’art contemporain de mettre en lumière l’extraordinaire vitalité de ce mouvement, né pendant les années 70 à New York et devenu depuis un phénomène mondial.

Annonçée comme un évènement majeur, cette exposition intitulée, Né dans la rue – Graffiti, s’étend sur l’ensemble de la Fondation : des espaces d’exposition, à la façade et jusqu’au jardin. Elle a bénéficié des conseils d’Alan Ket (Ket One), l’un des graffeurs majeurs de la scène new-yorkaise, qui a déjà participé à de nombreux projets d’exposition consacrés au graffiti.

Né dans la rue - Graffiti, rend hommage aux pionniers new-yorkais tels que Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, P.H.A.S.E. 2, Part 1 et Seen, qui, avec d’autres, ont fait entrer le mouvement dans l’histoire contemporaine de l’art.

Un ensemble de photographies de Jon Naar, Henry Chalfant et Martha Cooper, de films fondateurs tels Style Wars et Stations of the Elevated ou encore de dessins, illustrent l’essor du graffiti à New York, de sa naissance, au début des années 1970, à son entrée dans le marché de l’art et l’univers des médias au cours des années 1980.

Plusieurs oeuvres symbolisant la richesse du mouvement seront aussi créées spécialement pour l’événement par une sélection d’artistes venus du monde entier : Basco Vazko (Santiago du Chili), Cripta (São Paulo), JonOne (Paris), Olivier Kosta-Théfaine (Paris), Barry McGee (San Francisco), Nug (Stockholm), Evan Roth (Américain vivant à Honk-Kong), Boris Tellegen / Delta (Amsterdam), Vitché (SãoPaulo) et Gérard Zlotykamien (Paris).

Tous ont été choisis pour la puissance de leur oeuvre et leur singularité. Ainsi, le Brésilien Cripta, représentant majeur du mouvement Pixação qui renouvelle complètement l’esthétique du tag, présente un film, co-produit par la Fondation, rendant compte de l’avènement du phénomène.

Enfin, chaque mois, deux artistes français seront invités via l’association le M.U.R., à créer, en direct devant le public, des affiches de très grand format qui seront présentées à la Fondation Cartier puis sur le panneau d’affichage de l’association situé au croisement des rues Saint-Maur et Oberkampf à Paris.

Le programme de l’exposition s’annonce donc très riche et varié, avec un regard historique fortement documenté, et une tentative de lecture des différents courants actuels du mouvement Graffiti mondial. 

Bien entendu, l’exposition fera l’objet d’une publication de 250 pages, éditée par la Fondation Cartier, et publiée en juillet.

Né dans la rue –Graffiti
Du 7 juillet au 29 novembre 2009
Fondation Cartier pour l’art contemporain
261, boulevard Raspail 75014 Paris

Share on Tumblr Share

Portfolio

Seen, Hand of Doom, New York, Henry Chalfant Redbird in the Bronx, 1973, Jon Naar Evant Roth in collaboration with Avone, Graffiti analysis, USA, (...) Boris Tellegen, Mural on boarding of the Jan Cunen Museum in Oss, the (...) Vitche, Allemagne Basco-Vasko, Enjaulado Independencia, Chilie, 2008 Basco-Vasko, C.L.M.A 31, Chilie, 2008 Olivier Kosta-Théfaine - Symphonie, Bruxelles, 2006 Olivier Kosta-Théfaine - Sans Titre (rosaces), Prague 2008 Evant Roth in collaboration with Katsu, Graffiti analysis, USA, (...)